La victoire juridique historique d'Oatly qui redéfinit les étiquettes des aliments à base de plantes. Une victoire pour Oatly dans une bataille juridique contre l'industrie laitière, établissant un précédent pour l'avenir.

Le triomphe juridique d'Oatly : Redéfinir les étiquettes des aliments à base de plantes.

En français:

Dans une victoire juridique historique qui pourrait remodeler la dynamique de l'étiquetage alimentaire, Oatly, la célèbre marque suédoise de lait végétal, a remporté une bataille judiciaire de quatre ans contre Dairy UK Ltd, l'association professionnelle représentant l'industrie laitière britannique.

Contexte : la bataille dévoilée

Le cœur du litige résidait dans la question de savoir s'il était légalement permis à Oatly d'utiliser le terme "lait" dans une marque de commerce pour des produits non dérivés de sécrétions mammaires.

Dairy UK a soutenu que l'utilisation du terme "lait" par Oatly violait les réglementations de la Cour européenne pré-Brexit de 2013, qui imposaient des restrictions sur l'utilisation du terme "lait" dans la commercialisation et l'emballage des aliments et des boissons.

Les réglementations européennes, article 78(2) du règlement (UE) n° 1308/2013, accordaient spécifiquement un statut protégé à certains produits agricoles, dont les produits laitiers.

Le verdict de la Haute Cour

Le juge de la Haute Cour, M. Justice Richard Smith, a rendu une décision décisive, confirmant la validité de la marque de commerce d'Oatly et rejetant l'argument de Dairy UK selon lequel le terme "lait" devrait être catégoriquement interdit sur les emballages d'aliments non laitiers.

Dans sa décision, le juge Smith a souligné que la marque de commerce d'Oatly ne prétendait pas, n'impliquait pas ou ne suggérait pas que ses produits étaient à base de lait.

Cette distinction s'est avérée cruciale pour confirmer le droit d'Oatly à utiliser le slogan "Génération Post-Lait" sur ses produits à base d'avoine, y compris la boisson à base d'avoine populaire.

Implications et position d'Oatly

La victoire juridique d'Oatly a des implications importantes pour l'industrie alimentaire à base de plantes et la compréhension des consommateurs en matière d'étiquetage des produits.

Avec la décision de la cour, Oatly peut continuer à commercialiser ses produits avec le slogan "Génération Post-Lait", un geste symbolique de l'engagement de la marque à attirer les consommateurs qui ont abandonné le lait traditionnel.

Le succès d'Oatly reflète une tendance plus large dans les préférences des consommateurs, avec un nombre croissant de personnes optant pour des alternatives à base de plantes en raison de considérations de santé, environnementales et éthiques.

La décision de la Haute Cour non seulement confirme le droit d'Oatly à utiliser le slogan contesté, mais valide également l'acceptation et la reconnaissance croissantes des produits à base de plantes sur le marché grand public.

Le chemin vers la victoire pour l'emballage d'Oatly

Le parcours juridique d'Oatly a commencé en 2019 lorsqu'elle a obtenu la marque de commerce pour le slogan "Génération Post-Lait". Cependant, Dairy UK s'y est opposé, entraînant l'annulation de la marque de commerce.

La bataille s'est intensifiée lorsque Oatly a contesté les objections de Dairy UK en se basant sur les réglementations européennes, affirmant que le slogan contournait les restrictions en ne décrivant pas le produit mais plutôt le consommateur potentiel.

L'Office de la propriété intellectuelle (OPI) a initialement accordé la marque de commerce pour les T-shirts, mais l'a refusée pour les aliments et les boissons, arguant que le terme "lait" ne pouvait pas être utilisé pour des produits non laitiers, même dans le contexte d'une marque de commerce.

Cette décision a été contestée et renversée avec succès par le juge Smith de la Haute Cour.

Subtilités juridiques et argument d'Oatly

Le différend juridique a porté sur des interprétations nuancées des réglementations européennes et de leur applicabilité après le Brexit.

L'équipe juridique d'Oatly a soutenu que le slogan "Génération Post-Lait", malgré le fait qu'il contienne le terme protégé "lait", ne contrevenait pas aux réglementations. Ils ont fait valoir que le slogan n'était pas une description du produit, mais plutôt une caractérisation du consommateur potentiel, contournant ainsi les restrictions énoncées dans l'article 78(2) du règlement (UE) n° 1308/2013.

La décision du juge Smith a souligné l'importance du contexte et de l'interprétation des consommateurs dans l'évaluation des marques de commerce. Il a souligné que la marque de commerce ne prétendait pas décrire le produit et


Mots-clés

Oatly , Aliment à Base de Plantes , Étiquetage Alimentaire , Victoire Légale , Industrie Laitière

Noter cet article

Partager cet article

Commenter cet article

Articles connexes

Êtes-vous un passionné d'emballage ?

Si vous souhaitez être présenté dans notre publication gratuitement, veuillez partager votre histoire, attendre la revue de notre rédacteur, et avoir votre message diffusé à l'échelle mondiale.

Sélection de la communauté

Il n'y a pas d'articles à afficher.

Articles en vedette

À propos de nous

d'oatly

marque

commerce

produits

juridique

l'emballage

article

oatly

slogan

plantes

d'oatly

marque

commerce

produits

juridique

l'emballage

article

oatly

slogan

plantes

d'oatly

marque

commerce

produits

juridique

l'emballage

article

oatly

slogan

plantes